Tawashi ou l’éponge écolo

Tawashi ou l’éponge écolo

Qu’est ce qu’un tawashi ? C’est une éponge DIY venue du Japon, parfaite pour faire de la récup’. Une amie m’en avait offerte une et ça m’a donné envie d’en faire. J’ai testé la manière la plus simple d’en fabriquer. Dans mon cas, j’avais de vieilles fringues qui attendaient désespérément d’être jetées, recyclées ou quoi sais-je. J’ai récupéré une planche en bois abandonnée en ville et zou ! C’était parti !

Une méthode de fabrication facile et rapide

Ce qu’il vous faut :

  • 20 clous moyens
  • Une planche en bois
  • Une règle
  • Un crayon
  • Du tissu de récup (manches de t-shirt et jambes de pantalon pour ma part, je n’ai pas encore testé les chaussettes ni les collants)
  • Et voilou.. Bon, un marteau à la rigueur, c’est plus pratique pour les clous.

La première étape consiste à fabriquer un métier à tisser avec la planche et les clous.

Tout d’abord, tracez un carré de 14 cm de côté sur la planche. Plantez un clou à 3 cm des angles, puis tous les 2 cm, ce qui équivaut à avoir 5 clous par côté. (conseil : Regardez la vidéo plus bas dans l’article, le message est limpide)

KODAK Digital Still Camera

Ensuite découpez des bandes fermées de tissu (d’où l’intérêt des manches, jambes, chaussettes…) Ne pas les faire trop fines. Sur la vidéo, il est conseillé d’opter pour 3 cm de large. Il est préférable de ne pas avoir de coutures apparentes sur les bandes, c’est pourquoi les chaussettes et leggings sont intéressants.

Tissez enfin les bandes et rabattez les mailles pour former un carré.

Vidéo Kaizen :

Magie magie !

Comme vous pouvez le voir, c’est bête comme chou, mais le résultat est non négligeable : une éponge écologique, lavable, efficace et fabriquée avec amour.

KODAK Digital Still Camera

Bon, pour ma part, le tawashi a été comme pour les crêpes : la première est toujours ratée. Mais pas de souci, en testant, on comprend.

Sinon j’ai essayé un prototype avec un rajout de filet de pomme de terre (emballage) dans les mailles pour plus d’efficacité pour la vaisselle, bien qu’il n’y en ait pas vraiment besoin.

The Prototype

Voilà, je n’ai plus qu’à vous souhaiter un bon exercice manuel et n’hésitez pas à partager vos techniques et découvertes !

A bientôt !

Référence : Article Laissons Lucie Faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *